tanaisie insecticide

La tanaisie est un insecticide appréciée des jardiniers, car elle présente de nombreuses vertus. Cette plante vivace permet en effet de régler de façon naturelle un certain nombre de problèmes dans un jardin ! Elle présente des propriétés insectifuges et fongicides, mais aussi aromatiques et décoratives…

La tanaisie, un insecticide naturel

La tanaisie est une plante sauvage à l’origine. On en trouve assez souvent sur le bord des routes par exemple. Elle peut atteindre jusqu’à 1, 50 mètre de hauteur et présente des fleurs de couleur jeune.

Elle a d’abord été réputée au moyen-âge pour ses propriétés médicinales et notamment digestives. Elle peut également être utilisée comme anti-mite à la maison, ainsi que comme répulsif contre les tiques et puces.
Au jardin, employée de façon fermentée ou en infusion et pulvérisée pure, elle sert d’insecticide et de fongicide. Son grand avantage : grâce à sa floraison abondante et très odorante, elle repousse les insectes dits « indésirables » (pucerons, fourmis…), mais attire les insectes « auxiliaires » (abeilles, coccinelles) qui sont des alliés du jardin, car ils aident à réguler les populations de ravageurs et pollinisent fleurs et légumes. Par ailleurs, la tanaisie est appréciée de ceux qui cultivent un jardin bio. Elle représente en effet, une solution préventive naturelle contre le mildiou, constituant une alternative à la bouillie bordelaise.

Ou planter la tanaisie ?

Il est coutume de planter la tanaisie insecticide au potager et au verger, pour éloigner les insectes ravageurs. Dans le jardin, elle sera particulièrement bénéfique pour certains végétaux comme les rosiers, framboisiers ou arbres fruitiers. Son odeur va permettre en effet, d’éloigner notamment les doryphores. La plantation par semis de graines ou la division des pieds se fait au printemps en avril-mai ou à l’automne en septembre-octobre.

La tanaisie se développera mieux avec une exposition plein soleil ou alors semi-ombragée. Il est conseillé par ailleurs, d’espacer les plants de 0, 50 à 0, 60 mètre. Laissez également un espace conséquent autour, afin de ne pas étouffer les cultures voisines. Mieux vaut surveiller le développement de la tanaisie, car cette plante peut vite devenir envahissante. Pour éviter cela, il est possible aussi de cultiver la tanaisie en pot. De cette façon, vous pourrez en plus la déplacer comme bon vous semble, en fonction des cultures, des besoins du jardin.

Comment entretenir la tanaisie ?

La tanaisie est une plante très rustique, qui ne demande que très peu d’entretien, à part le retrait des feuilles fortes et du désherbage.

Elle supporte bien les sols calcaires, mais pas les terrains très acides. Elle préfère toutefois, les sols humifères, frais et bien drainés. En pot, les billes d’argile permettront de bien drainer le substrat, ainsi que le fond.

D’autre part, la tanaisie résiste très bien au froid. Elle n’a pas besoin de fertilisation et est peu gourmande en eau : il faut l’arroser uniquement en cas de sécheresse prolongée. La tanaisie craint juste l’humidité persistante. Peu de ravageurs viennent s’attaquer à elle, étant donné ses propriétés répulsives. On ne lui connaît pas de maladies non plus. La récolte de la tanaisie se fait dès le début de la floraison.

La taille de la tanaisie doit être effectuée en novembre-décembre, après la période de floraison, au ras du sol. La plante repartira ensuite depuis ses rhizomes (tiges souterraines horizontales).

Les caractéristiques de la tanaisiecaractéristiques tanaisie

Nom latin : Tanacetum vulgare
Famille : astéracées
Autres noms : barbotine, herbe aux vers
Origine : Europe
Type de végétal : plante vivace à fleurs
Quelques variétés : tanaisie crispée (Tanacetum vulgare var. crispum), Tanaisie dorée (Tanacetum vulgare ‘Isla Gold’), Tanaisie de Syrie (Tanacetum haradjanii), Pyrèthre rouge (Tanacetum coccineum), Pyrèthre de Dalmatie ou tanaisie à feuille de cinéraire (Tanacetum cinerariifolium)
Couleur des fleurs : jaune
Feuillage : vert foncé, caduc
Hauteur : jusqu’à 1, 50 mètre environ.
Exposition : soleil et mi-ombre
Emplacement : verger, potager, massif ou bordure, prairie, rocaille, balcon…
Rusticité : très rustique, résiste très bien au froid
Périodes de plantation : en pleine terre ou en pot, au printemps en avril-mai ou à l’automne en septembre-octobre
Période de floraison : l’été, de juillet à septembre
Type de sol : calcaire, sableux, caillouteux, humifère, frais, drainé
Entretien : facile
Fertilisation : pas de besoins
Arrosage : faible besoin en eau
Multiplication : semis ou division tous les 4 à 5 ans
Taille : novembre-décembre
Rempotage : au printemps
Usages au jardin : insectifuge (moustiques, limaces, doryphores, mouches, punaises, puces…)

Téléchargez la fiche d’identité de la tanaisieTélécharger la fiche d'identité au format PDF

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail