quand planter un fraisier

Plantez vos fraisiers entre la mi-août et la mi-septembre à raison de six à quatre plants par mètre carré. Le temps de les laisser croître et de récolter vos fraises l’été suivant.

A quel moment planter les fraisiers ?

En général, on recommande de planter les fraisiers entre les mois de juillet et septembre, pour une récolte l’année suivante. En effet, contrairement au framboisier qui se plante en hiver, le fraisier a besoin de soleil et de fortes chaleurs pour se multiplier en produisant des stolons, les organes végétaux de multiplication végétative. C’est à cette période que les fraisiers s’enracinent et produisent des feuilles jusqu’au début de l’automne, lorsqu’ils revêtiront un aspect feuillu et trapu.

Planter ses fraises en été permet de les laisser entrer « en dormance » pendant tout l’hiver. C’est à partir de début mai que les fleurs s’épanouissent. Les fraises poussent de mai à début août pour les variétés non remontantes telles que la célèbre Gariguette, et de juin à octobre pour les variétés remontantes (Mara des Bois, Charlotte, Reine des Vallées, Anabelle, Maestro, Gento, etc.).

Planter ses fraisiers au printemps, c’est possible ?

Qu’ils soient étourdis, retardataires ou simplement pressés de déguster leur production de fraises, certains jardiniers amateurs aimeraient bien pouvoir planter leurs fraisiers dès le printemps pour pouvoir en récolter les fruits dès l’été… Est-ce possible ? Oui, à condition que vous vous y preniez dès le tout début du printemps. Cependant, il existe de forts risques pour que la mise à fruits soit retardée et la production, moins importante qu’en les plantant l’été précédant la récolte.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il vous faudra cependant respecter quelques consignes :

  • Choisissez de jolis plants, de 9 à 10 cm de diamètre, vigoureux et sains.
  • Préférez les variétés remontantes aux variétés non remontantes. En effet, celles-ci produisent des fruits plus tard, à partir du mois de juin et jusqu’aux premières gelées. Vous pouvez également opter pour des fraises des bois, dont les plants issus de semis de février ou de mars produisent des fruits dès la première année.
  • Supprimez la première floraison des variétés remontantes. Vous n’en récolterez certes pas les fruits, mais cela permettra que la floraison suivante soit plus importante et le plant, plus costaud.
  • Supprimez également les stolons, afin de ne pas épuiser les plants.

Comment planter des fraisiers ?

Réunir les conditions pour planter ses fraises

Les climats froids ne font pas peur aux fraisiers ! L’hiver est une période de repos pour eux. Ils peuvent donc supporter sans problème des températures descendant jusqu’à -15° ou -20°. C’est ce que l’on appelle une « plante rustique ». En revanche, ils craignent les gelées tardives puisque leur floraison a lieu aux mois d’avril-mai. Pour cette raison, vous devez prévoir un tunnel de forçage, ces petites serres de jardin toutes simples.

Optez pour une exposition ensoleillée pour les variétés à gros fruits et une exposition mi-ombragée pour celles à petits fruits.

Dans l’idéal, le sol doit être composé d’une terre silico-argileuse, riche en humus et un peu acide. Surtout, évitez les sols calcaires !

Prévoyez 4 à 6 plants par mètre carré.

Planter ses fraisiers : mode d’emploi

  • Préparez votre sol un mois à l’avance en supprimant la mauvaise herbe
  • Effectuez un apport de compost mûr, tels qu’un compost à base d’aiguilles de résineux et d’écorces.
  • Creusez un trou et installez la motte intacte. Attention à ne pas recouvrir le collet, à savoir le point de séparation entre la tige et les racines, ni à le laisser flotter au dessus du sol.
  • Tassez au pied de chaque fraisier et effectuez une petite cuvette d’arrosage autour du collet.
  • Paillez à la surface afin d’isoler les fruits du sol.

Rendez-vous au printemps prochain, pour déguster vos premières fraises !

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail