Même si votre jardin se trouve sur un balcon, vous pouvez tirer profit du compostage. Par temps assez chaud, vous pouvez placer votre lombricomposteur à l’extérieur et simplement y déposer des résidus de légumes et de fruits. Les vers s’activeront et produiront rapidement une riche masse foncée de turricule (débris excrétés par les vers) que vous pourrez épandre dans vos divers pots de fleurs.

compostage

Le compostage, pilier du jardinage écologique

Dans un jardin ordinaire, nous vous suggérons d’avoir trois composteurs en activité à tout moment. L’un doit être réservé aux feuilles et aux débris de gazon, le deuxième, au compost actif et le troisième, au compost mûr. Il est possible de fabriquer soi-même un composteur; selon vos talents, il peut s’agir d’un simple grillage métallique entourant quatre tiges de support ou encore un composteur plus élaboré. Informez-vous quant à la possibilité d’obtenir des composteurs de la ville. On peut également se procurer divers types de composteurs dans une quincaillerie ou un centre de jardinage.

Conseils de compostage supplémentaires

  • Conservez la terre à une température variant entre 4 et 27° C.
  • Garder toujours la litière du composteur aussi humide qu’une éponge bien tordue.
  • Enfouissez toujours la nourriture de trois à six pouces dans la litière et remuez-la dans un mouvement circulaire uniforme.
  • Utilisez du pain, des marcs et des filtres, des coquilles d’oufs écrasés, des fruits, des céréales, des pâtes, des écailles d’arachide, des feuilles de thé et des sachets ainsi que des légumes coupés.
  • N’utilisez jamais de produits laitiers, de gras, de viandes, d’huiles, de beurre de cacahuète ou de brindilles.
  • Au moment de préparer une nouvelle boîte à compost, déposez un tuyau troué en son centre. Couvrez-le avec un filet de nylon. Le centre du tuyau favorise la circulation d’air dans le composteur et accélère la décomposition (Vous pouvez vous procurer ce type de tuyau dans la plupart des magasins de matériaux de construction.)
  • Ajoutez ensuite une couche de brindilles coupées dans le fond de la boîte, ce qui permet à l’air de circuler.
  • Vous pouvez composter à n’importe quel moment, mais la décomposition est plus lente en hiver.
  • La nitrogène accélère la décomposition. Les débris de gazon et les engrais azotés sont de bonnes sources de nitrogène.
  • N’ajoutez pas de grosses touffes de gazon à votre compost. Gardez plutôt un sac ou un contenant pour les feuilles, les plantes déchiquetés et les débris de gazon. Vous pouvez utiliser ces mélanges pour ajouter des couches au compost, une à la fois.
  • Ajoutez de minces couches (de 5 à 7,5 cm [2 à 3 pouces]) de différents résidus à votre compost : mélanges d’herbe et de feuilles, de terre et de résidus de légumes et de fruits.
  • Vérifiez le niveau de votre compost afin de voir s’il diminue. Lorsque c’est le cas, la décomposition est en marche. En revanche, si le niveau demeure inchangé pendant quelques semaines, remuez le compost vigoureusement.
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail