date des saints de glace

Quelle est la date des Saints de Glace ?

Moment redouté par tous les jardiniers, la date des Saints de Glaces s’affiche au calendrier les 11, 12 et 13 mai, chaque année. Cette période correspond aux jours pendant lesquels étaient autrefois célébrés trois saints de la religion catholique : Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais. Selon une croyance populaire, émanant du haut Moyen-Âge, ces trois dates correspondraient à un possible sursaut de l’hiver, accompagné de températures négatives et de gelées. D’où la particulière attention des agriculteurs, jardinier ou viticulteurs qui scrutent la météo pour éviter que leur récolte ou leurs plantes ne soient irrémédiablement détruites.

Avant 1582 et la réforme du calendrier grégorien, les dates des 11, 12 et 13 mai semblaient correspondre à un phénomène astronomique. Selon les tenants de cette théorie, l’orbite de la terre traverserait un nuage de poussières composées de particules ou de résidus de planètes. Ce nuage obstruant légèrement le rayonnement solaire et apportant un dérèglement sensible à la météorologie terrestre. Mais cette version fut abandonnée à l’ère moderne, les télescopes spatiaux n’ayant rien détecté de tel à cette période de l’année.

L’explication de ces gelées tardives tient plutôt au déplacement parfois hasardeux des courants de l’Atlantique nord et de l’anticyclone des Açores au mois de mai. Ainsi que des fronts froids et des nuits au ciel dégagé qui favorisent les gelées. Plus que les dates des 11, 12 et 13 mai, les jardiniers doivent rester attentifs jusqu’au 25 mai voire jusqu’au début du mois de juin, dates ultimes pour la survenue de températures négatives avant la chaleur estivale. Même si les gelées du printemps sont assez rares, il faut pouvoir anticiper et protéger ses plantes au jardin.

Comment protéger ses plantes contre les gelées des Saints de Glace ?

Il existe plusieurs méthodes pour protéger vos plantes contre les gelées des Saints de Glace et ainsi jardiner avec les saisons en toute quiétude :

  1. Les voiles de croissance ou d’hivernage permettent de recouvrir les jeunes semis. Ils s’installent très facilement et protègent de la plupart des gelées. Ce voile est disponible en plusieurs épaisseurs : 17 grammes par m2, 60, 90 grammes…
  2. Les films de forçage en plastique perforé ou non se posent sur des arceaux pour former des petits tunnels. Ils favorisent la croissance des plantes en créant un effet de serre.
  3. Les mini tunnels rigides qu’il est souhaitable de choisir avec une trappe amovible pour favoriser l’arrosage.
  4. Le châssis froid, constitué d’un coffre en bois recouvert d’une vitre en verre ou en polycarbonate, pour cultiver ses premiers radis ou salades. Ou la cloche en plastique dotée d’aérations. Veillez toutefois à ne pas laisser ce type d’installation lorsque le soleil donne pour éviter les risques de surchauffe.
  5. Le paillage est adapté à la protection des jeunes plants contre le gel. Il s’étale au pied des plants.

 

Enfin, éviter d’arroser vos plantes lorsque les gelées s’annoncent. La présence d’eau va accélérer la baisse de la température du sol. Une méthode qui peut toutefois fonctionner sur les vignes, l’aspersion d’eau sur les ceps générant une gangue de gel paradoxalement protectrice. Il faut toutefois continuer à arroser les lignes de vignes jusqu’à ce que la température remonte au-dessus de 0°C.

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail