vertus millepertuis

Le millepertuis efficace contre la dépression ? C’est en tout cas ce que prouvent de nombreuses études menées sur des patients souffrants de dépression légère à modérée. En Allemagne, elle est même officiellement reconnue comme médicalement antidépresseur depuis 1988. La plante, déjà utilisée dans la Grèce Antique contre de nombreux maux, a également prouvé son efficacité pour soulager les troubles de la ménopause (comme le gattilier), les désagréments liés aux règles, le psoriasis ou le syndrome des jambes sans repos.

Comment le millepertuis agit-il contre la dépression ?

Contre la dépression le millepertuis possède un ensemble complexe d’agents actifs contenus dans la plante entière qui agit comme un anti-dépresseur sur le cerveau. La plante stimulerait la production de sérotonine, un neurotransmetteur présent dans le cerveau qui se trouve en quantité déficitaire chez les dépressifs. Une action qui contribue à améliorer les symptômes associés à la dépression : troubles du sommeil, angoisses, état d’agitation, vulnérabilité au stress…

Le millepertuis stimulerait également la production de dopamine, plus communément appelée « l’hormone du plaisir ». Il provoquerait moins d’effets indésirables que les anti-dépresseurs chimiques. Vous pouvez également l’utiliser contre la dépression saisonnière, une apathie passagère provoquée par le manque de mélatonine en hiver. Une hormone dont la sécrétion est activée par l’exposition au soleil.
En moindre part, le millepertuis agirait sur les troubles de la ménopause combiné à l’actée à grappes noires. Il atténuerait aussi les désagréments vécus par certaines femmes pendant les règles, soulagerait le psoriasis et le syndrome des jambes sans repos.

Quelle quantité de millepertuis prendre contre la dépression ?

Disponible sous de nombreuses formes, le millepertuis est un traitement de moyenne durée qui s’étend sur 6 semaines environ. Vous pouvez acheter facilement la plante sous l’apparence qui vous convient :

  1. En gélules (avec 0,3% d’hypéricine) : 300 mg trois fois par jour.
  2. Les feuilles séchées sont utilisées en infusion à raison de 2 à 4 grammes de feuilles séchées trois fois par jour.
  3. En teinture, entre 3 et 6 ml trois fois par jour.
  4. Sous forme d’huile, une cuillère à café trois fois par jour.

Les quantités ci-dessus sont données à titre indicatif, la prise étant à personnaliser pour chaque individu. Le recours au millepertuis doit s’accompagner de quelques précautions. La plante pouvant interagir négativement avec des médicaments, tels que les anticoagulants, les contraceptifs, la méthadone ou les anxiolytiques. Par exemple, le millepertuis réduit l’efficacité des pilules contraceptives. Il est donc fortement déconseillé de pratiquer l’automédication. Rapprochez-vous de votre médecin traitant avant d’entamer toute cure.

Comment faire pousser le millepertuis et l’entretenir ?

Arbuste à floraison abondante, le millepertuis se contente de peu. En plein soleil, à la mi-ombre ou à l’ombre, il s’accommode aussi bien d’une terre riche que moins qualitative. Il se plante habituellement à l’automne pour que l’enracinement s’effectue plus aisément. Une plantation au printemps peut également être envisagée si vous êtes disposé à arroser abondamment le millepertuis lors de la saison chaude. Plante rustique, il arbore ses fleurs jaunes subtiles et son feuillage persistant en rocaille, en arbustes pour constituer rapidement une haie brise-vue, mais aussi en pot ou en bac sur votre balcon ou votre terrasse.

D’entretien très facile, le millepertuis a juste besoin d’un sol bien drainé, sous l’action des pluies ou de l’arrosage pendant l’été. Le désherbage est nécessaire au printemps pour les variétés peu couvrantes. Pour aider votre plante à passer l’hiver en toute quiétude, paillez-la avec des feuilles mortes. Pour la taille, chaque espèce de millepertuis (il en existe plus de 400) possède sa propre particularité. Les variétés caduques se taillent en mars-avril, tandis que les persistantes sont concernées au terme de leur floraison, à l’automne. La plante constitue un excellent couvre-sol qui diminue la nécessité de procéder à un désherbage parfois fastidieux. Enfin, aucun parasite ne semble la menacer, si ce n’est la survenue de rouille en cas d’humidité qui peut être jugulée par la pulvérisation conjointe de purin de prêle et de bouillie bordelaise.

Les caractéristiques du Millepertuis

millepertuis contre la dépression

Type de plante : arbuste à fleurs, plante à fleurs, plante aromatique ou médicinale
Famille : Clusiacées
Feuillage : persistant, semi-persistant, caduc
Couleurs des fleurs : jaune
Exposition : soleil, mi-ombre, ombre
Sol : sol calcaire, sol sableux, sol caillouteux, humus ou terreau
Résistance : rustique, résistante au gel.
Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
Mode de multiplication : division, bouturage ou marcottage
Floraison : juin à octobre
Hauteur : 0,15 à 1,50 mètres
Maladies : les feuilles peuvent être atteintes par la rouille
Espèces : plus de 400 espèces. En version naine, on peut citer hypericum olympicum. Hypericum calycinum en espèce de taille moyenne ou Hidcote en espèce de grande taille.

 

Téléchargez la fiche d’identitéTélécharger la fiche d'identité au format PDF

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail