proprietes echinacea

 

Quelles sont les propriétés de l’échinacea ? Cette plante originaire d’Amérique du Nord stimule le système immunitaire, contribue à traiter les infections respiratoires et urinaires. Elle est également plébiscitée pour son action protectrice contre le rhume et la grippe, à l’instar de l’hysope officinale. Une cure d’échinacea, en capsules, gélules ou infusion, est très bénéfique à l’entrée de l’hiver. Cette essence a d’abord été utilisée en phytothérapie par les Indiens d’Amérique, comme la tribu des Sioux, des Cheyennes ou des Comanches.

Quels sont les bienfaits de l’échinacea ?

Parmi les propriétés de l’échinacea ? Cette plante est avant tout un antibiotique naturel ce qui en fait une alliée de poids contre les maladies hivernales. Elle est efficace en cas d’infection, de germe ou de bactérie. Elle contribue à renforcer votre système immunitaire en augmentant la capacité des globules blancs à éradiquer l’intrus. Rhume, grippe, sinusite, laryngite ou agressions extérieures comme la pollution sont combattus par cette plante.

Il est conseillé de consommer l’échinacea sous forme de cure de 6 à 8 semaines lors des changements de saison, périodes propices aux affaiblissements de l’organisme. Au-delà, votre corps pourrait s’habituer et l’action protectrice de la plante s’en trouverait amoindrie. En tout état de cause, n’hésitez pas à consulter un expert en phytothérapie pour lui demander conseil.
L’échinacea se consomme sous différentes formes :

  1. En infusion avec les racines ou les parties aériennes de la plante à raison d’un gramme par tasse d’eau bouillante.
  2. En capsule de poudre que l’on trouve dans le commerce.
  3. En comprimés également disponibles dans les magasins spécialisés
  4. En décoction.

Comment planter l’échinacea ?

L’échinacea est originaire des grandes plaines d’Amérique du Nord mais se plaît parfaitement sous nos latitudes. Elle arbore un cône épineux en son centre entouré de feuilles dentées et hérissées de poils. Outre ses vertus médicinales, elle attire en nombre les insectes pollinisateurs et joue donc un rôle crucial dans un écosystème naturel. L’échinacée compte neuf espèces, dont la plus connue est Echinacea purpurea, et plusieurs centaines de variétés.

Pour s’épanouir l’échinacea a besoin d’un terrain plutôt ensoleillé mais ne supporte pas les grosses chaleurs. Elle pousse plutôt sur les sols riches, profonds et bien drainés mais tolère la sécheresse et les périodes de gelées. Déjà sur pied, la plante se repique au jardin tout au long de l’année mais préférentiellement de septembre à octobre et de mars à fin mai. Si vous faites le choix des graines, le printemps est la saison propice.
L’échinacée pousse également en pot ou en bac sur votre balcon ou votre terrasse. Prévoyez un mélange terreux mêlant terre de jardin et sable d’origine aquatique.

Comment entretenir l’échinacea ?

L’échinacea a besoin d’un apport régulier en compost, et ce deux fois par an en général au printemps et à l’automne. L’arrosage sans excès est indispensable en été en paillant le pied de la plante pour en retenir l’humidité. Il convient de couper les fleurs fanées pour allonger la floraison et favoriser une abondance de fleurs. Vous possédez des variétés d’échinacée hautes ? N’hésitez pas à les tuteurer si leur tige penche, notamment si elles sont exposées au vent. Vous pouvez diviser la touffe de l’échinacea au bout de la 4e année de plantation à l’automne pour enrichir vos parterres.

Cette plante possède peu de prédateurs si ce n’est les limaces et escargots qui aiment dévorer ses feuilles. Pour y remédier vous pouvez utiliser des appâts bio pour les faire fuir. A noter que les cônes qui sèchent en hiver sont des friandises très appétissantes pour les oiseaux. Cette partie de la plante leur servira de garde-manger en hiver.

Les caractéristiques de l’échinacea

caractéristique de l'échinacea

Type de plante : plante à fleurs, plante aromatique ou médicinale, fleurs coupées
Famille : Asteracées
Origine : Amérique du Nord
Feuillage : caduc
Couleurs des fleurs : jaune, orange, blanche, rouge, rose, violette, verte ou multicolore
Exposition : soleil
Sol : sol argileux, sol calcaire, sol sableux, sol caillouteux, humus ou terreau
Résistance : rustique, résistante au gel.
Plantation : pleine terre, bac, pot ou jardinière
Mode de multiplication : semis ou division
Floraison : juin à septembre
Hauteur : 0,30 à 1,50 mètres
Maladies : les feuilles peuvent être attaquées par des limaces ou des escargots.
Espèces : 9 espèces. La plus connue est « echinacea purpurea».

Téléchargez la fiche d’identité de l’échinacea au format pdf Télécharger la fiche d'identité au format PDF

 

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail