safran antidépresseur

 

Le safran antidépresseur ? C’est en tout cas ce que tendrait à prouver une étude menée en 2015 dans un hôpital psychiatrique iranien. D’autres études médicales plus anciennes corroborent aussi cette action anti-déprime des deux principaux principes actifs du safran : la safranel et la crocine.

Comment agit le safran contre la dépression ?

Le safran agirait contre la dépression grâce au safranal et à la crocine qui possèdent toutes deux une vertu inhibitrice de recapture de la sérotonine, un mécanisme souvent bloqué chez les personnes dépressives. C’est en tout cas ce que tend à démontrer une étude menée dans un hôpital psychiatrique iranien en 2015 auprès de 40 patients souffrant de troubles dépressifs. Le premier groupe de malades a reçu un traitement médicamenteux classique et deux comprimés de crocine de safran (30 mg) par jour. Le 2e groupe a reçu le même traitement médical classique et un placebo à la place du safran. Après quatre semaines, les patients du 1er groupe ont vu leur état dépressif s’améliorer, ce qui fait du safran un bon complément aux remèdes classiques, voire même un excellent substitut en cas de dépressions légères à modérées.

En cas de dépression, le safran est prescrit en comprimés ou en teinture mère à raison de 50 gouttes matin et soir. L’automédication étant délicate pour ce type de pathologies, il est fortement conseillé de consulter un médecin, surtout si vous prenez déjà des anti-dépresseurs chimiques.

Quelles sont les autres vertus du safran ?

Plante anti-dépresseur, le safran possède de multiples autres vertus. Cette essence emblème de gaieté et de sagesse dans la culture orientale – le safran est la couleur utilisée dans les vêtements boudhistes – est utilisée depuis l’Antiquité à Sumer, en Chine, en Egypte, en Grèce ou encore dans l’Empire romain. Parmi les bienfaits du safran on peut citer :

  • Anti-oxydant grâce à la présence de caroténoïdes, le safran permet de lutter contre le vieillissement et les maladies qui lui sont inhérentes.
  • Analgésique contre les troubles de la dentition.
  • Régulateur de l’appétit.
  • Sédatif pour lutter contre les insomnies et les angoisses nocturnes.
  • Aphrodisiaque, cette vertu n’étant toutefois attestée par aucune étude scientifique.

Une surdose de safran pouvant entraîner des problèmes rénaux et des effets secondaires comme des diarrhées, des nausées ou des maux de tête, il est conseillé de vous faire accompagner par un phytothérapeute qui saura vous prescrire les doses appropriées.

Comment cultive le safran (crocus sativus) ?

Le safran étant une épice assez onéreuse, cultiver du safran chez soi peut être une bonne alternative, surtout que la plante est très aisée à faire pousser. Pour commencer, il faut planter les bulbes sur un emplacement ensoleillé dans un terrain léger et bien drainé, entre la mi-juillet et la fin du mois d’août. Les bulbes doivent être enterrés, à 10-15 cm de profondeur en laissant un espace de 10 cm entre chacun. Ensuite le safran demandera un arrosage quasi nul, sauf en cas de sécheresse prolongée. Par contre, désherber constitue une action indispensable pour que vos pieds de crocus sativus s’épanouissent pleinement. Le crocus sativus est très sensible aux maladies cryptogamiques (causées par des champignons) comme le tacon, la fusariose ou le rhictozone violet.

La floraison du safran a lieu dès début octobre. Il faut cueillir les fleurs tous les jours, le matin tôt. Vous pouvez prélever les trois filaments rouges du pistil sans toucher à la fleur ou cueillir les fleurs entières pour ensuite détacher leurs pistils. Pour pouvoir consommer votre safran, faites sécher les pistils au four pendant 20 à 30 minutes. Ils doivent être cassant et arborer une teinte rouge sang. Conservez le safran à l’abri de la lumière dans un emballage hermétique. Vous pourrez le consommer pendant deux à trois ans.

Les caractéristiques du safran

plante antidépresseur

Type de plante : vivace bulbeuse à fleurs
Feuillage : caduque
Famille : Iridacées
Exposition : ensoleillée
Sol : humifère, léger et bien drainé.
Résistance : résistante au gel, jusqu’à -15°C.
Destination : massif, bordure, champ, potager, pot et jardinière
Plantation : du mois de juillet au mois de septembre
Mode de multiplication : division des bulbilles
Floraison : octobre et novembre
Hauteur : 10 à 15 centimètre
Maladies : fusariose et rhictozone violet
Espèces : une dizaine
Téléchargez la fiche d’identité du safran Télécharger la fiche d'identité au format PDF

 

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail