Comment planter un kiwi

Le kiwi est le fruit de l’Actinidia chinensis, appelé aussi kiwier, souris végétale ou encore, Groseille de Chine. Il s’agit d’une plante ligneuse : en poussant, elle produit du bois (tronc, branches…). Elle est donc pérenne, vit plusieurs années. Cette plante grimpante fruitière, s’élève via une liane sarmenteuse. Le kiwi provient de Chine et peut résister à des climats très rigoureux. Attention toutefois aux gelées tardives pour les bourgeons, qui peuvent menacer une bonne fructification.

Quelles sont les différentes techniques pour planter un kiwi ?

Comment planter un kiwi ? Où et quand planter le kiwi ? Pour planter du kiwi, choisissez un sol riche, frais, léger, poreux et profond. Evitez une terre calcaire, car celle-ci a tendance à retenir l’eau. Privilégiez un endroit ensoleillé et à l’abri du vent pour installer votre palissage. Il est également possible de faire grimper du kiwi le long d’une pergola ou d’un tronc d’arbre. Pour favoriser la pollinisation du kiwi, intégrez au moins deux plants de sexes différents et comptez un plant mâle pour 5 plants femelle au maximum. La plantation peut être effectuée toute l’année, sauf pendant les périodes de gel. Il est conseillé de planter le fruitier dans un trou deux fois plus grand que la motte du kiwi. Vous pouvez enrichir le substrat avec du compost pour faire du jardinage écologique.

Ensuite, la plante peut pousser jusqu’à 5 cm par an ! La floraison arrive environ 3 à 5 ans après la plantation. Les fleurs donneront ce fameux fruit, le kiwi, très réputé pour sa teneur en vitamine C ! Ils sont facilement reconnaissables avec leur duvet brun et leur intérieur de couleur verte.

Comment entretenir le kiwi ?

Pour favoriser une bonne croissance du kiwier, apportez de l’engrais une fois par an avant la fin de l’hiver, de façon à améliorer le sol. Par ailleurs, cette plante a besoin de beaucoup d’eau. Procédez à un arrosage régulier du kiwier, après avoir effectué un binage au niveau du pied. De plus, pour éviter l’invasion d’araignées rouges, il faut conserver l’arbre toujours humide.

Concernant la taille du kiwi, cette opération est importante pour assurer une belle fructification. Et aussi pour réduire la pousse, car les rameaux peuvent atteindre jusqu’à 10 mètres de long ! Deux tailles par an, hors période de gel, sont nécessaires pour ne pas se laisser envahir :

  • Une première taille en hiver après la récolte des kiwis (de décembre à février) : conserver 3 à 4 yeux, soit 50 cm de longueur pour chaque rameau secondaire. On appelle « œil », un bourgeon qui sort de la tige et s’apprête à donner une nouvelle branche ou fleur.
  • Une deuxième taille en été : conserver seulement 2 à 3 yeux sur chaque nouvelle pousse. Aérer l’arbre en allégeant les branches, afin de laisser respirer les fleurs et fruits.

Comment protéger le kiwi en hiver ?

L’Actinidia chinensis peut être cultivé dans beaucoup de régions. Il ne craint pas grand-chose, ni insectes, ni champignons… Mais si le kiwi peut résister à des températures très basses, pouvant aller jusqu’à -15 °C, il craint toutefois la grêle et surtout les gelées tardives. Ces dernières peuvent endommager les nouvelles pousses, donc les fleurs et la fructification. Soyez vigilant en cette période, vers la fin février pendant le gonflement des bourgeons, où le kiwier est particulièrement sensible au gel et redoute les vents violents.

Pour ces raisons, il est important de le planter au soleil et dans des endroits abrités. Avant tout, il faut le protéger du gel en installant un paillage au sol l’hiver. Passez également un manchon de paille autour du pied et ajoutez un voile d’hivernage de protection par-dessus, lors des grands froids. Il est primordial de protéger les pieds et les jeunes plants du gel les trois premières années, si vous voulez récolter des fruits plus tard. Retrouvez sur notre blog, tous les conseils sur la préparation du jardin pour son hibernation.

Les caractéristiques du kiwi

Les caractéristiques du kiwi

Famille : Actinidiacées
Origine : Asie de l’Est, Chine
Espèces : kiwi Hayward, kiwi Solo, kiwi Jenny, kiwi Abbot, kiwi Mâme Atlas, kiwi Monty, kiwi Tomuri, Kiwi Kolomikta
Type de végétal : liane sarmenteuse fruitière
Rusticité : plante très rustique, résistant à des températures pouvant aller jusqu’à -15°C, voire -20°C (sauf les bourgeons)
Lieu de plantation : jardin fruitier en palissage, pergola
Période de plantation, rempotage : toute l’année, hors période de gel. Plutôt en septembre ou en mars.
Pollinisation : au moins deux plants de sexes différents, compter un plant mâle pour 5 plants femelle au maximum
Type de sol : riche, léger, drainé, frais, profond et surtout pas calcaire
Exposition : ensoleillée, mi-ombre
Hauteur : jusqu’à 10 mètres
Floraison : mai et juin, par petites grappes de fleurs
Couleurs des fleurs : blanc, crème, jaune
Feuillage : caduc, larges feuilles ovales entre 10 et 15 cm de large
Taille : deux tailles, une en hiver et une en été
Arrosage : régulier
Parasites : araignée rouge, cochenille
Récolte des fruits : de septembre à novembre
Bienfaits du kiwi : antioxydant, haute teneur en vitamine C, diminue les risques de maladie cardio-vasculaire…
Maladies : pourriture grise, chlorose en cas de sol calcaire

Téléchargez la fiche d’identité du kiwiTélécharger la fiche d'identité au format PDF

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail