Lorsque l’hiver est à nos portes, beaucoup de choses doivent être faites avant fermer votre jardin. Préparer votre jardin pour la saison froide peut prendre environ deux semaines. La chose importante à faire est de laisser votre jardin dans l’état où vous voulez le retrouver au printemps.

Commencez par enlever toutes vos annuelles. Ensuite, plantez quelques arbustes pendant que la saison et la terre sont encore chaudes. Les forsythias sont une bonne suggestion, tout comme les arbustes à feuillage persistant, tel que le cèdre. Ces plantes donneront une touche de couleur à votre jardin à l’automne.

C’est aussi le moment de planter vos bulbes. Rappelez-vous de les planter bien profondément. Si l’automne s’annonce assez chaud, il est préférable de repousser le moment de la plantation. Si les temps froids ne sont pas arrivés dans les 6 prochaines semaines, vos bulbes commenceront à pousser, ce qui signifie qu’ils ne pousseront pas le printemps prochain.

Récupérer les graines et récoltez vos annuelles

Si vous jardiner avec un budget limité, ou si vous aimez faire des expériences en faisant pousser des plantes à l’aide de graines ou de boutures, l’automne est le moment idéal pour la récolte des spécimens pour l’an prochain. Plusieurs plantes donnent des graines à ce moment de l’année, qui peuvent être ramassées lors d’une journée sèche. Cataloguez et entreposez vos spécimens dans un paquet au réfrigérateur. Vers la fin de l’hiver, vous pouvez semer vos graines à l’intérieur, dans un endroit bien éclairé. Vous aurez donc des semis prêts pour le printemps prochain.

Vous pouvez aussi utiliser des boutures de vos annuelles, telles que les impatientes, les géraniums et les coléus, des plantes qui peuvent passer l’hiver à l’intérieur et ensuite être replantées à l’extérieur au printemps.

Le moment de réaménager vos vivaces

C’est maintenant le temps de vous demandez la question difficile : votre jardin était-il à la hauteur de vos attentes ?! Si la réponse est négative, considérez la possibilité de faire quelques changements. Regardez vos vivaces : est-ce qu’une espèce a poussée un peu plus que prévu, cachant ainsi les plantes un peu plus petites ? L’automne est le moment idéal pour replanter ou diviser les vivaces, alors n’hésitez pas à mettre à l’ouvre vos dons en aménagement paysagé.

Pour séparer vos vivaces, déterrez toutes les racines. À l’aide d’un tranchant, coupez à travers les racines, pour séparer la masse en deux mottes. Séparez les mottes et replantez les immédiatement, un dans l’emplacement de départ et l’autre dans un trou nouvellement creusé.

Remplissez le trou et arrosez la terre. La transplantation peut sembler violente, le son du déchirement des racines n’est pas agréable, mais vos plantes n’en seront que plus heureuses. Vous serez surpris de voir l’expansion qu’elles prendront l’an prochain.

Parlons maintenant de paillis

Vient ensuite la corvée automnale préférée : ramasser les feuilles mortes pour le paillis. Ne vous gênez pas : si vos voisins mettent aux ordures de gros sacs de feuilles mortes, demandez leurs si vous pouvez les prendre. Lorsque vous aurez terminé de planter et de déraciner, recouvrez vos plates-bandes de plusieurs centimètres de compost, une excellente façon d’enrichir votre terre pour le printemps prochain. Vous pouvez recouvrir la base des plantes sans danger, les plantes en santé pourront pousser à travers au printemps. Une fois le compost déposé, retournez la terre. Par contre, ne la compressez pas; les plantes pousseront mieux si la terre est aérée à l’automne.

Prenez aussi le temps de nettoyer votre bac à compost, vous n’aurez ainsi pas à le faire au printemps.

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail