planter des artichauts

Comment semer, planter, cultiver et entretenir l’artichaut ? Tous nos conseils pour planter des artichauts et réussir la culture de cette plante de jardin comestible, particulièrement intéressante pour notre santé alimentaire !

L’artichaut, une plante potagère aux nombreux bienfaits

Chardon sauvage à l’origine, poussant sur le bassin méditerranéen, l’artichaut est aujourd’hui connu comme une plante vivace contenant une partie comestible, avant qu’elle ne fleurisse : le fond d’artichaut. Ceci, sous l’influence de croisements et de l’amélioration des cultures. Ce légume présente un certain nombre de bienfaits du point de vue de la phytothérapie : il s’agit d’une source importante de fibres et de vitamines. De plus, l’artichaut dispose d’un important pouvoir antioxydant. Il contient également une forte densité de potassium, de magnésium, de calcium et de fer.

La vie productive de cette plante potagère s’étale sur 3 à 4 ans. Ensuite, il vaut mieux changer de culture, pour obtenir toujours un bon rendement. Dans le potager, vous pouvez associer l’artichaut à de la fève, aux haricots et aux pois, qui apportent de l’azote au sol, dont l’artichaut est très gourmand. L’oignon par ailleurs, a tendance à repousser bon nombre de parasites… D’autre part, l’artichaut est gourmand en eau. Sans excès, il a besoin d’un arrosage important particulièrement l’été.

Comment bien semer, cultiver et récolter l’artichaut ?

La culture de l’artichaut est relativement simple. Il apprécie le climat doux, ainsi qu’une exposition ensoleillée. Elle se fait soit :

  • par semis : de janvier à mars, en intérieur, en serre chaude ou sous abris. Le semis se fait en godet et se repique dès que les plantules ont 2 feuilles. La mise en terre se fera à l’automne suivant.
  • par plantation d’œilletons : prélèvement des bourgeons qui poussent sur les racines de l’artichaut et plantation au printemps ou à l’automne, selon la période de récolte désirée et le climat. Pour une plantation au printemps, la récolte se fera l’été suivant. Pour une plantation à l’automne, ce sera au printemps suivant. Il est conseillé de planter au printemps pour les régions aux hivers plus rudes.
    Il faut respecter une distance d’1 mètre entre chaque ligne et 80 cm entre chaque plant. Apportez du fumier ou autre fertilisant naturel à la plantation.

Il est également possible de cultiver l’artichaut en pot. Il faut néanmoins prévoir au minimum 40 cm de profondeur. Les résultats seront là d’ici à 3 ans !
La récolte se fait en coupant les capitules à 15 cm environ du pédoncule, avant la floraison.

Bien protéger l’artichaut du froid et des maladies

L’artichaut craint les gelées et les vents frais en hiver : il faut donc protéger la plante lorsque les températures baissent. L’artichaut peut résister à des températures allant jusqu’à -5°C maximum. Mais à l’arrivée de l’hiver, mieux vaut buter le pied des artichauts avec un monticule de terre de 20 à 30 cm autour de la plante, faisant figure de barrière de protection. Couvrez le pied d’un paillage de feuilles séchées. Après l’hiver, retirez le manteau de feuilles mortes. Au début du printemps, retirez le monticule de terre et coupez les tiges les moins vigoureuses.

D’autre part, l’artichaut est apprécié par un certain nombre de nuisibles, tels que les pucerons, chenilles et autres teignes, qui attaquent ses feuilles et ses tiges. La pose de pièges peut s’avérer utile pour éviter d’importants dégâts. La plante est sujette également à certaines maladies causées par des champignons. Il faut dans ce cas, traiter avec un fongicide de type bouillie bordelaise.

Les caractéristiques de l’artichaut

 comment faire pousser des artichauts

Nom latin : Cynara scolymus
Famille : Astéracées
Type de végétal : plante vivace, légume
Origine : bassin méditerranéen
Climat : type océanique, chaud ou tempéré
Variétés d’artichaut : Gros Vert de Laon (nord et centre de la France), Violet hâtif de Provence, Vert de Provence, Gros Camus de Bretagne, Romagna, Viola…
Hauteur : 1 à 1, 50 mètres
Cycle : une vie productive de 3 à 4 ans
Plantation : en intérieur de janvier à mars par semis, au printemps ou à l’automne pour la plantation des œilletons
Espacement : 1 mètre entre les rangs et 80 cm entre chaque plant
Exposition : ensoleillée
Sol : plutôt léger, argileux, riche en humus, bien drainé
Engrais et fertilisation : fumier avant et pendant la culture une fois par an. Apport foliaire par poudrage tout au long de la croissance. Besoin important en azote et potassium.
Association avec d’autres cultures : laitue, fève, pois, radis, chou…
Arrosage : un arrosage régulier en été, sans excès
Rusticité : ne supporte pas bien les températures en-dessous de -5°C
Récolte : de mai à octobre en fonction du cycle de production
Nuisibles : pucerons, chenilles, teignes
Maladies : mildiou, oïdium (maladies cryptogamiques causées par des champignons), ramulariose

Téléchargez la fiche d’identité de l’artichautTélécharger la fiche d'identité au format PDF

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail