engrais vert automne

Planter des engrais vert au jardin à l’automne vous permet de faire d’une pierre deux coups. Vous entretenez la fertilité de votre jardin et créez de la biomasse disponible pour les autres cultures quand elles en auront besoin, tout en offrant à votre espace extérieur un aspect agréable à l’œil, même lorsque l’hiver paraît.

Pourquoi planter des engrais verts en automne ?

Planter un engrais vert au potager en automne revêt de multiples avantages :

  • Lorsqu’ils se décomposent les engrais vert apportent à la terre un enrichissement conséquent en minéraux, azote, potassium, phosphates. Cet apport dépend fortement de la nature de l’engrais. Par exemple, la moutarde et le sarrasin sont les engrais verts les plus riches en phosphore.
  • Ces plantes jouent le rôle de couvre-sol et protègent votre jardin des intempéries : vent, pluie, neige…
  • Les engrais verts rendent au sol sa souplesse et son caractère meuble grâce au développement de leurs racines qui fissurent la terre.
  • Après décomposition, ils apportent aussi un engrais naturel aux autres plantes. De plus, des micro-organismes viendront s’en nourrir et contribueront à l’activité biologique du sol, indispensable à la fertilité des cultures.
  • Enfin la plantation d’engrais verts permet de réduire la prolifération des mauvaises herbes. Sarrasin, seigle ou chanvre sont les champions en la matière.

Quel engrais vert planter en automne ?

Les variétés d’engrais vert à planter en automne sont légion. On peut citer le seigle, l’avoine, la moutarde ou la vesce d’hiver.

Le seigle, un engrais vert parfait pour les terres pauvres

seigle engrais vert

Le seigle est un engrais vert qui se plaît parfaitement dans une terre pauvre et froide. Il couvre idéalement le sol en hiver et développe un système de racines qui retient bien la terre, évitant l’érosion due aux intempéries. Résistante aux gelées, cette céréale produit beaucoup de biomasse, indispensable à la culture au jardin et possède un caractère néfaste pour les nématodes. Vous pouvez planter le seigle jusqu’à fin novembre et aurez besoin de 10 grammes de graines par m2 environ. Associez-le à la vesce d’hiver ou à la luzerne qui possèdent toutes deux la capacité de capter l’azote. Et arrachez-le avant que les épis ne se forment.

La vesce d’hiver, un engrais verts qui améliore la structure du sol

La vesce d’hiver améliore la structure du sol et capte les éléments fertilisants pour la terre. L’azote se fixe dans ses racines et elle est particulièrement résistante au froid. Elle se plante en automne et se fauche avant les premières cultures. Elle constitue un excellent couvre-sol – elle peut atteindre jusqu’à 70 centimètres de hauteur – et agrémentera votre potager hivernal.

L’avoine pour stopper la progression des mauvaises herbes

Planter de l’avoine comme engrais vert permet de stopper la progression des mauvaises herbes comme le chiendent par exemple. Apport en carbone et structuration du sol constituent ses caractéristiques principales. Elle se plante en septembre – octobre et se plaît dans une terre peu acide. L’avoine se plante seule ou en mélange à raison de 12 grammes de graines par m2. Privilégiez cet engrais vert si vous vivez dans une région où les hivers sont doux, l’avoine ne supportant guère les températures inférieures à -6°C degrés.

La moutarde, une plante sensible au gel

La variété de moutarde la plus utilisée en tant qu’engrais verts est la moutarde blanche qui se plante généralement d’août à septembre. Elle permet un apport de phosphore à la terre et revêt un caractère mellifère, ce qui signifie qu’elle sécrète nectar et pollen qui attirent les insectes pollinisateurs comme les abeilles. Toutefois, la moutarde est sensible au gel et convient donc aux régions aux hivers doux : climat océanique ou méditerranéen.

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail