Plantes anti stress

Les plantes anti-stress comme la passiflore, le ginseng ou la rhodiole sont d’excellentes solutions pour vous aider à diminuer votre mal-être. Aide au sommeil, baisse de l’anxiété, soutien lors des périodes de surmenage ou de fatigue, ces plantes constituent un remède efficace dans certains cas. Quoi qu’il en soit, avant d’ingérer ces plantes, consultez un médecin phytothérapeute qui saura vous orienter vers le traitement naturel le plus adapté à votre situation et détecter d’éventuelles interactions médicamenteuses, si vous suivez déjà un traitement plus classique.

Comment les plantes agissent-elles contre le stress ?

Les plantes les plus performantes pour vous aider à gérer votre stress sont les plantes dites adaptogènes. Ce concept a été théorisé dans les années 50 par deux scientifiques russes : Lazarev et Brekhman. La principale qualité des plantes adaptogènes ? Elles améliorent la résistance de l’organisme au stress et l’aident à s’adapter aux nouvelles situations génératrices d’anxiété ou d’incertitude. Ce type de plante est caractérisé par trois grands principes :

  1. Augmente la résistance de l’organisme contre les agressions physiques, chimiques ou biologiques.
  2. Aide le corps à normaliser son fonctionnement, quels que soient les changements qui peuvent intervenir dans l’environnement.
  3. N’est pas toxique et ne présente pas d’effets indésirables sur les fonctions normales de l’organisme.

Comment agissent les plantes adaptogènes sur notre corps ? Contrairement à de nombreux médicaments contre le stress qui ont une action inhibitrice, ces plantes ont une action antagoniste. Elles stimulent en douceur le système endocrinien et immunitaire, qui peut ainsi mieux faire face aux événements stressants. Ce type d’essences et utilisé depuis des millénaires par les plus grandes médecines traditionnelles : chinoise, russe, péruvienne, polynésienne, ayurvédique, ainsi que par les phytothérapeutes en Grèce et dans la Rome Antique.

Quelles sont les principales plantes anti-stress ?

Nombreuses sont les plantes adaptogènes efficaces pour lutter contre le stress. Nous citons ici les plus connues et celles dont l’action est la mieux documentée.

La passiflore

La passiflore est particulièrement adaptée pour diminuer l’anxiété et améliorer la qualité du sommeil. Cette plante possède des qualités sédatives, anxiolytiques, anticonvulsivantes et analgésiques. Elle est souvent prescrite aux personnes stressées, hyperactives ou sujettes aux tachycardies. On consomme la partie aérienne de la plante sous forme d’extrait sec (0,5 à 2 grammes de passiflore par prise), fleurs séchées (faire infuser 2,5 grammes dans 150 ml d’eau bouillante pendant 15 minutes) ou teinture mère (1ml à 4 ml).

Le ginseng

ginseng anti stress

Le ginseng contient des ginsénosides. C’est ce principe actif qui aide les glandes surrénales à opter pour la réponse la plus adaptée à un stress physique, biologique ou psychique. Sachez que plus une racine de ginseng est vieille, plus elle sera efficace. Le ginseng se consomme sous plusieurs formes : en extraits secs (250 mg deux à trois fois par jour), en teinture officinale (30 gouttes 3 fois par jour), en teinture mère, en décoction de racines et même en thé. A éviter en cas d’hypertension artérielle, de grossesse ou de cancer du sein.

L’éleutherocoque

De la même famille que le ginseng, l’éleutherocoque ou « ginseng russe » est riche en éleuthérosides. Ces actifs permettent de tonifier l’organisme, stimuler le système immunitaire et améliorer les performances physiques. Il se consomme le plus souvent sous forme de poudre ou de teinture mère. Mieux vaut en consommer à distance du coucher, cette plante stimulante étant susceptible de repousser le sommeil si on la consomme après-midi. A éviter en cas d’hypertension artérielle, de grossesse ou d’allaitement ainsi que pour les enfants de moins de 12 ans.

La rhodiole

Originaire de Sibérie, la rhodiole est utilisée pour l’adaptation au stress et diminuer la fatigue nerveuse. Elle améliore également les capacités intellectuelles. Elle peut aussi traiter la dépression et les dysfonctions sexuelles. La rosavine et la salidroside constituent ses principes actifs. La rhodiole se consomme de préférence sous forme de capsules ou de comprimés d’extraits secs. A éviter en cas de grossesse ou troubles bipolaires.

Le romarin

Moins connu que les plantes précédemment citées, le romarin est plutôt un stimulant des facultés cognitives et combat également les effets du stress et de la fatigue. Le romarin se consomme sous forme d’infusion (faire infuser pendant 10 minutes de 1 à 2 grammes de romarin séché dans 150 ml d’eau bouillante), d’extrait liquide (2 à 4 ml 3 fois par jour) ou de teinture mère (10 ml 3 fois par jour). A éviter chez la femme enceinte ou allaitante et chez les enfants de moins de 12 ans mais seulement pour les huiles essentielles.

 

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail