planter du muguet

Dans le milieu naturel, le muguet se développe au cœur des sous-bois de l’hémisphère nord, dans les régions tempérées. Depuis plusieurs siècles, il est devenu la plante emblématique du mois de mai. Et de grandes exploitations ont vu le jour, pour respecter la tradition du 1er mai. Chaque année, les maraîchers donnent tout pour être prêts le jour J.
Mais comment planter du muguet et le cultiver ?

Le muguet et la coutume du 1er mai

Le muguet, appelé aussi Lis des Vallées, est une plante vivace qui donne naissance à de jolies fleurs blanches en forme de petites clochettes, aux mois d’avril à juin. Elle ne fleurit que pendant 3 à 4 semaines. Chaque brin de muguet est également doté de deux grandes feuilles vertes. Les tiges sont issues d’un rhizome horizontal, ramifié et rampant. Et non d’une racine.
En automne, le muguet donne des fruits sous forme de petites baies rouges qui ne sont pas comestibles. Il ne faut surtout pas en manger car ils sont même toxiques. C’est d’ailleurs toute la plante qui est toxique : une ingestion peut être fatale en quelques minutes.

C’est LA fleur emblématique du mois de mai. Et du 1er mai surtout. Cette tradition du muguet remonterait à la Renaissance. Ce serait Charles IX qui l’aurait lancée, en offrant un brin de muguet à ses proches comme porte-bonheur. D’autre part; le muguet fleurit au printemps, célébrant ainsi les beaux jours qui reviennent. Dans le langage des fleurs, le muguet signifie même « retour du bonheur ». Depuis le 20e siècle, le muguet est aussi associé à la Fête du travail. Le 1er mai est désormais le seul jour où tout le monde peut vendre du muguet sans autorisation sur la voie publique. C’est à Nantes que démarre la vente du muguet dans les rues. La région est d’ailleurs, le principal bassin de production de muguet en France.

Comment planter du muguet ?

Planter du muguet se fait à l’automne, de préférence début octobre et dans les régions où l’hiver est assez doux. Cette plante apprécie particulièrement une exposition semi-ombragée, avec de la fraîcheur donc, car elle a besoin d’humidité pour bien se développer. Il faut également privilégier un sol riche en humus. Un emplacement au pied d’un arbre par exemple, est idéal.
Le semis est possible avec le muguet, ainsi que la plantation de bulbe. Toutefois, le mode de culture du muguet le plus facile reste la division des rhizomes.

Il est conseillé d’espacer les griffes de 8 cm les unes des autres, en enterrant à peine les racines, de manière à laisser dépasser le bourgeon. Compter environ 15 à 20 griffes par m². Au moment de la plantation du muguet, il est important de procéder à un arrosage abondant après l’avoir recouvert de terreau.
Concernant le muguet en pot, si vous souhaitez le conserver longtemps, vous n’aurez pas le choix que de le planter dans un jardin après la floraison.

Comment entretenir et récolter le muguet ?

L’entretien du muguet se révèle assez simple. Cette plante ne réclame pas beaucoup de soins, hormis un arrosage régulier en cas de sécheresse ou de fortes chaleurs, le soir de préférence. Il faut bien penser que le muguet aime la fraîcheur. Il faut éviter par contre, d’arroser le feuillage, afin d’éviter les pourritures. Toute la difficulté est pour les producteurs qui doivent faire en sorte que leur muguet fleurisse pour le 1er mai ! Sinon, rien de compliqué ! Une chose à savoir tout de même, si le muguet se plait dans un jardin ou dans un autre lieu, il peut devenir envahissant ! Ses rhizomes sont en effet traçants. Par ailleurs, si la floraison de votre muguet a un peu de retard, une astuce : le couvrir d’un plastique sombre pour accélérer le processus. Ceci, tout en veillant à laisser passer l’air quelques heures chaque jour, toujours pour éviter les pourritures. Enfin, un enrichissement du sol en compost une fois par an suffit.

Chaque année, la récolte du muguet fait l’objet de nombreux emplois saisonniers dans la région de Nantes. Environ 80 % des brins de muguets français sont récoltés dans cette zone ! Pas moins de 5 000 saisonniers sont mobilisés pour la cueillette du muguet dans les environs de Nantes pendant une dizaine de jours juste avant le premier mai.

Les caractéristiques du muguet

comment planter du muguet

  1. Famille : liliacées
  2. Nom latin : Convallaria majalis
  3. Autres noms : Lis des Vallées, Lis de Mai, Clochettes des Bois, Larmes de Notre-Dame
  4. Type de végétal : plante vivace tapissante à rhizomes
  5. Origines : hémisphère nord, dans les régions tempérées de l’Asie, de l’Europe et de l’Amérique du Nord.
  6. Symboles : porte-bonheur, renouveau de la nature, les 13 ans de mariage (« Noces de muguet…)
  7. Variétés de muguets : Convallarla majalis ‘Rosea‘, Convallarla majalis ‘Albostriata’, Convallarla majalis ‘Flore pleno’
  8. Floraison : avril à juin
  9. Fructification : de juillet à octobre
  10. Couleurs des fleurs : blanches
  11. Feuillage : caduque
  12. Plantation : à l’automne pour les griffes (à 3 cm de profondeur, la partie pointue de la griffe vers le haut), mise en terre au printemps pour les plants achetés en godet
  13. Multiplication : semis (rarement) et division des touffes (en automne) tous les 3 à 4 ans
  14. Sol : riche en humus, humide
  15. Exposition : mi-ombre
  16. Fertilisation : terreau ou compost au moment de la plantation des griffes
  17. Arrosage : régulier en été, la terre ne doit pas s’assécher
  18. Destination : sous-bois, bordure, pot, fleurs coupées
  19. Espacement : 8-10 cm entre chaque griffe
  20. Hauteur : 15 à 30 cm de haut
  21. Parasites : criocère (insecte, petit coléoptère)
  22. Maladies : pourriture grise

Téléchargez la fiche d’identité du muguetTélécharger la fiche d'identité au format PDF

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail