La chaux au jardin

Zoom sur la chaux au jardin, un matériau qui connait un réel succès auprès des jardiniers professionnels et amateurs. Très utile, elle se veut aussi respectueuse de l’environnement et permet un jardinage écologique. Comment utiliser la chaux sur vos arbres fruitiers ou dans votre potager ? Quels sont les bénéfices ?

Qu’est-ce que la chaux dédiée au jardinage ?

La chaux est l’un des plus anciens matériaux utilisés par l’humain. Il s’agit en fait d’oxyde de calcium. Il existe plusieurs types de chaux, parmi lesquelles la chaux vive : elle est obtenue par cuisson à très haute température (environ 800°) de la roche calcaire, une pierre d’origine naturelle comportant des niveaux élevés de carbonates de calcium. La chaux vive au jardin est mélangée avec de l’eau : cela donne une préparation liquide appelée le lait de chaux.

L’intérêt d’utiliser la chaux dans un jardin consiste notamment à apporter du calcium au sol, afin de rééquilibrer les terres trop acides, où la végétation peine à se développer et dont la qualité des nutriments s’amenuise d’année en année. La chaux réussit en effet à modifier le PH de la terre et à améliorer votre sol.

Utilisez la chaux vive tous les 2 à 3 ans, en automne, pour réguler l’acidité du sol. Vous pouvez aussi l’épandre juste avant la plantation, sans aucun autre amendement organique. Attention, la chaux est irritante pour la peau et les yeux : veillez à utiliser des gants et des vêtements de protection pour manipuler ce produit, ainsi que des lunettes. Vous pouvez appliquer la chaux notamment avec un épandeur à gravité et répéter plusieurs fois l’opération jusqu’à obtenir le PH désiré. Mais il ne faut pas déverser plus de 50 kg de chaux pour 100 mètres carrés par application.

La chaux comme antifongique au jardin

La chaux dans un jardin peut aussi être utilisée comme antifongique. Elle stoppe notamment le développement des moisissures dans les endroits humides, des mousses, des mauvaises herbes et des champignons. La chaux peut être appliquée sur un vieux mur, une terrasse, des allées, ou encore, sur la pelouse qui a tendance à se recouvrir de mousse l’hiver. Vous pouvez employer la chaux à titre préventif ou curatif.

La chaux génère, par ailleurs, de nombreux autres effets bénéfiques. Ce matériau naturel contribue également à un allègement d’une terre lourde. Ainsi, elle devient plus facile à travailler et davantage perméable. Cela engendre une meilleure disponibilité des sels minéraux, ainsi qu’une meilleure circulation de l’eau et de l’air, un meilleur développement racinaire…

La chaux favorise aussi la transformation de l’humus en éléments assimilables par les plantes. Elle permet donc de limiter un appauvrissement du sol dans les massifs et potagers.

Le chaulage des arbres fruitiers

Le chaulage des fruitiers est par ailleurs une très bonne solution pour se débarrasser des parasites (larves et insectes) responsables des maladies et qui ont établi domicile sur le tronc de l’arbre. Il suffit pour cela, après avoir brossé les vieilles écorces, d’appliquer un lait de chaux sur le tronc à l’aide d’un pinceau : aucun insecte ne pourra y résister. Grâce à ce traitement écologique tous les deux ans l’hiver, vous limitez considérablement la contamination tout en préservant la nature. La chaux agit ici comme un véritable désinfectant.

Une astuce à connaître : pour les arbres fruitiers, choisissez une chaux vive magnésienne. Les fruits n’en seront que plus goûteux. Vous la trouverez en jardinerie, dans les grandes enseignes de bricolage ou encore, sur les sites internet spécialisés en jardinage.

Au final, grâce à l’utilisation de la chaux dans votre jardin, vous allez réduire l’érosion des sols, favoriser une meilleure floraison des plantes et augmenter la qualité de vos cultures potagères et fruitières.

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail