L’hibiscus est un arbuste qui donne de magnifiques fleurs aux couleurs riches et variées. Il est d’ailleurs un symbole d’été mais aussi d’exotisme. Parmi les plus de 200 espèces qui existent, nous pouvons distinguer l’hibiscus d’intérieur et celui d’extérieur. Dans cet article, nous allons vous aider à savoir comment reconnaitre un hibiscus d’intérieur ou d’extérieur, mais aussi vous donner des conseils pour bien le choisir et s’en occuper tout au long de l’année.

A quoi ressemble un hibiscus ?

L’hibiscus est un arbuste d’ornement particulièrement apprécié pour ses fleurs de toutes les couleurs et de toutes les formes. Blanc, jaune, bleu, rouge ou encore pourpre, il propose un grand panel de couleurs. La plupart du temps, le cœur des fleurs n’est pas de la même couleur que les pétales et ses feuilles sont longues et crantées.

Il appartient à la famille des Malvaceae, qui compte plus de 200 espèces d’hibiscus et pas moins de trente-milles variétés. En fonction de sa variété, l’hibiscus peut être vivace ou annuel et les plus grands spécimens peuvent atteindre plus de 5 mètres de hauteur et d’envergure.

L’hibiscus : est-ce une plante d’intérieur ou d’extérieur ?

L’hibiscus présente une particularité : il peut être cultivé à l’intérieur ou à l’extérieur en fonction de sa variété. Mais alors comment reconnaître un hibiscus d’intérieur ou d’extérieur ? Tout simplement en regardant sa capacité de résistance au froid !  Un hibiscus d’intérieur ne supportera pas une température en dessous de 10 degrés, alors qu’un hibiscus d’extérieur supportera sans problème -20°C.

L’hibiscus d’intérieur

Ces variétés, qui sont plus frileuses, n’apprécient pas être dehors. C’est pourquoi, elles seront bien mieux à l’intérieur, au chaud dans un pot. Et elles pourront éventuellement être placées dehors pendant l’été. Nous pouvons citer :

  • L’hibiscus Rosa sinensis aussi appelé « Rose de Chine » : c’est l’emblème de la Malaisie. Il est à cultiver dans un pot et à conserver à l’intérieur de la maison, dès que la température passe en dessous de 6 degrés. Il offre une floraison tout au long de l’année avec des grandes fleurs de plusieurs couleurs très éphémères, puisqu’elles ne durent que 24 h. Mais comme la floraison se renouvelle sans cesse, il reste constamment fleuri.
  • L’hibiscus sabdariffa aussi appelé « oseille de Guinée » : il doit être placé à l’intérieur dès le mois d’octobre et donne une floraison abondante. Il se compose de grandes corolles avec un cœur rouge foncé et des pétales jaunes, bordés de rose.

L’hibiscus d’extérieur

Parmi ceux que l’on peut cultiver en France, le plus connu est l’hibiscus syriacus ou Althéa, que l’on retrouve aussi sous le nom de « Mauve en arbre ».  L’hibiscus d’extérieur va venir se planter en pleine terre ou dans un bac sur le balcon ou la terrasse, à condition que celui-ci mesure au moins 40 cm de profondeur.

Il comprend plusieurs variétés d’arbustes au feuillage caduc, qui vont donner des fleurs entre juillet et octobre. En voici quelques exemples :

  • Hibiscus syriacus Oiseau bleu : aux fleurs de coloris bleu pâle ;
  • Hibiscus syriacus Blushing Bride : avec des grosses fleurs au cœur rouge et aux pétales rose pâle ;
  • Hibiscus syriacus Duc de Brabant :  avec des fleurs doubles de couleur rouge sang…

En allant en jardinerie et en prenant le temps de bien regarder les étiquettes, vous allez facilement savoir comment reconnaître un hibiscus d’intérieur ou d’extérieur. Et en cas de doute, vous pouvez toujours vous tourner vers un conseiller de la jardinerie.

Comment planter un hibiscus d’intérieur et d’extérieur ?

Maintenant que vous savez comment reconnaitre un hibiscus d’intérieur ou d’extérieur, il est important de bien s’en occuper ! Qu’il s’agisse d’une plante d’intérieur ou d’extérieur, l’hibiscus a besoin d’un sol bien drainé, fertile, humifère et d’une plantation au printemps. En été, arrosez-le une à deux fois par semaine, en veillant à bien attendre que la terre sèche entre deux arrosages pour éviter un excès d’eau. L’hiver un arrosage mensuel suffira.

Hibiscus d’extérieur

L’hibiscus Althéa appréciera un climat tempéré et un endroit protégé du vent, qui bénéficie d’un bel ensoleillement tout au long de l’année. C’est un arbuste sensible au froid, il faudra donc le protéger avec un voile d’hivernage à partir du mois de novembre. Il se plaira beaucoup dans un mélange de terre de jardin, terreau et terre de bruyère.

Hibiscus d’intérieur

Au fond du pot, déposez un mélange de billes d’argile et de graviers qui permettront un bon drainage. La terre doit être riche en humus mais pas trop humide. L’hibiscus d’intérieur aime se sentir à l’étroit, ne choisissez donc pas un pot trop grand ! Il a besoin de beaucoup de lumière, c’est pourquoi il est recommandé de placer le pot à proximité d’une fenêtre ou derrière une baie vitrée, sauf en été où l’ensoleillement direct sera trop fort.

Comment bien entretenir un hibiscus d’intérieur ou d’extérieur ?

L’hibiscus d’extérieur doit être taillé mi-février, en ôtant toutes les brindilles qui pourraient gêner la croissance des tiges à fleurs. Celui d’intérieur doit également être taillé annuellement pour favoriser une belle tenue des fleurs. Dans les deux cas, supprimez les fleurs fanées pour stimuler de nouvelles fleurs et apportez un peu d’engrais au printemps.

Pour protéger l’hibiscus extérieur du gel, il faudra penser à réaliser un paillage ou à placer un voile au sol.

L’hibiscus est-il exposé aux maladies ?

L’hibiscus est un arbre assez sensible qui craint certains nuisibles et certaines maladies :

  • Les pucerons, qui s’éliminent bien avec des pulvérisations d’eau et de savon noir sur les feuilles ;
  • Les araignées rouges, surtout l’été ;
  • Les cochenilles, que vous pouvez traiter naturellement en pulvérisant le feuillage avec un mélange de savon noir, d’eau et d’huile de tournesol ;

Si les feuilles de l’hibiscus se tournent vers l’intérieur ou flétrissent, c’est le signe qu’il a trop chaud et que l’exposition au soleil est trop forte. Si les feuilles tombent, cela peut s’expliquer par un excès d’eau. Enfin, si les petits boutons floraux tombent avant l’éclosion c’est que l’air est trop sec pour votre plante.

A lire : Pittosporum : plantation, taille et conseil jardinage

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail