Quels sont les bienfaits du ginseng

Le ginseng est une plante tonifiante, à l’instar des feuilles de moringa. Cette plante améliorerait les capacités physiques et intellectuelles. Le ginseng, originaire de Chine, de Corée et d’Extrême-Orient, se divise en deux catégories : le ginseng blanc et le ginseng rouge.

Quelles sont les vertus du ginseng ?

Le ginseng possède de multiples bienfaits au niveau du soutien de la vitalité générale du corps :

  1. Le ginseng contribuerait à lutter contre le stress, à soutenir l’activité mentale et un état émotionnel stable.
  2. Le ginseng aiderait à combattre la fatigue et à accompagner un état de convalescence.
  3. Le ginseng soutiendrait les défenses immunitaires et stimulerait la production de lymphocytes T, des agents qui contribuent à protéger les cellules contre les microbes et les infections.
  4. Le ginseng soutiendrait l’activité sexuelle. C’est un aphrodisiaque naturel.
  5. Le ginseng aurait un rôle dans le développement musculaire et augmenterait la performance physique.

Comment consommer le ginseng ?

Pour stimuler le système immunitaire, vous pouvez consommer le ginseng sous plusieurs formes. D’abord en extrait normalisé qui contient 4 à 7% de ginsénosides, l’un des principes actifs du ginseng. En prendre 200 mg, une à trois fois par jour. En teinture mère, il est conseillé d’en ingérer 5 à 10 ml par jour. La racine séchée du ginseng peut être consommée en capsules ou en décoction. Pour la décoction, il faut faire bouillir de 1 à 2 grammes de racines dans 150 ml d’eau pendant 10 à 15 minutes.

Avant de consommer du ginseng sous quelque forme que ce soit, consultez un praticien phytothérapeute, l’ingestion de cette plante présentant quelques contre-indications et effets indésirables chez certains sujets. Tout d’abord, il vaut mieux consommer le ginseng sans lui adjoindre d’autres additifs pour éviter les interactions. Et notamment de ne pas la mêler à d’autres plantes dites excitantes, comme le guarana, le thé ou le café. Le ginseng est à proscrire pour les personnes souffrant de troubles cardiaques, les femmes enceintes et qui allaitent, ainsi que les enfants. Côté effets indésirables, le ginseng consommé en trop grande quantité peut engendrer des palpitations cardiaques, une hypertension artérielle, des diarrhées ou de l’insomnie. D’où l’importance de demander conseil à un spécialiste. Le ginseng est contre indiqué si le patient prend déjà des neuroleptiques ou des anticoagulants, les principes actifs de la plante risquant de restreindre les effets des médicaments. Enfin, il est déconseillé de prendre du ginseng tous les jours. Les cures de trois mois constituent souvent la prescription adéquate.

Comment choisir le ginseng ?

Le ginseng étant très fastidieux à cultiver – il faut en effet attendre 5 à 6 ans pour que ses racines consommables parviennent à maturité – il est plus judicieux de s’en procurer dans le commerce pour commencer une cure. Le ginseng se vend en herboristerie, parapharmacie ou boutiques de diététique sous forme de poudre ou de racine sèche. Comme toujours, privilégiez le ginseng bio, garanti sans pesticides. Si vous achetez des racines, veillez à ce qu’elles aient plus de six ans. L’efficacité des racines du ginseng et leur teneur en principe actif s’accroît avec l’âge.

En outre, il faut que la teneur en ginsénosides de la plante soit au minimum supérieur à 5 mg/gr, un taux intérieur étant synonyme d’inefficacité. Le summum étant d’opter pour un ginseng rouge qui s’avère le plus performant avec un pourcentage de ginsénosides oscillant autour de 15%.

 

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail