En période hivernale, le cyclamen est un véritable atout gaîté. En pot, il dynamise votre intérieur avec ses fleurs roses, blanches, fuchsia, violettes ou orangées, unies ou bicolores. C’est une explosion de couleur qui réveille et met de bonne humeur. En pots ou en jardinières, le cyclamen décore élégamment les balcons et terrasses, et en pleine terre, il illumine le jardin. Plutôt réservées à la culture en extérieur, il existe une vingtaine d’espèces botaniques de cyclamen. Appelés cyclamens rustiques, leur floraison des différentes espèces s’étale sur quasiment toute l’année. Pour décorer votre intérieur, il s’agit d’espèces hybrides. Il en existe une infinité, de couleurs très variées et de différentes tailles. Sans la qualifier de difficile ou compliquée, la culture du cyclamen réclame tout de même un peu de doigté et d’assiduité. Pour être certain d’obtenir des résultats à la hauteur de vos espérances, découvrez comment cultiver et entretenir vos cyclamens, en intérieur comme en extérieur.

Le cyclamen d’intérieur : un peu susceptible  

Le cyclamen est une plante vivace originaire du bassin méditerranéen. On le remarque surtout en hiver, lorsqu’il nous régale de son éclatante floraison. Il se plante en fin d’été pour profiter de ses jolies fleurs à l’hiver suivant. Sa période de croissance est donc l’hiver.

L’exposition

Votre cyclamen doit se trouver dans un endroit frais et ensoleillé. Il se plaît beaucoup près des fenêtres en hiver, mais commencez à l’en éloigner dès le printemps, au fur et à mesure que le thermomètre grimpe. En plein été, vous pouvez installer votre cyclamen en pot sur la terrasse ou le balcon, il sera ravi. Par contre, n’oubliez pas de le rentrer dès les premiers froids.

Le cyclamen n’aime pas :

  • L’air sec ;
  • Les grosses chaleurs ;
  • Les courants d’air.

Son environnement idéal est :

  • Le jour : une température de 16 et 18 degrés ;
  • La nuit : une température de 5 à 10 degrés.

L’arrosage du cyclamen

En période de croissance, donc en hiver pour le cyclamen, l’arrosage doit être régulier, de façon à maintenir le terreau toujours humide. Arrosez votre cyclamen deux ou trois fois par semaine. Procédez par le bas en versant l’eau dans la soucoupe, pour éviter de mouiller le feuillage et les fleurs car ils n’aiment pas ça. Le bulbe ne doit pas non plus être trop imbibé car il risque de pourrir. Pour ne pas laisser votre cyclamen tremper dans l’eau stagnante, videz le reste de la soucoupe une vingtaine de minutes après l’arrosage. Un arrosage assidu vous récompensera par une longue et belle floraison.

Erreur d’arrosage

Il peut vous arriver d’oublier un arrosage, et vous avez alors la mauvaise surprise de retrouver votre plante un peu jaunie, et le terreau tout sec. Un bon arrosage devrait l’aider à se remettre, même s’il y perd quelques feuilles et beaucoup de fleurs. Par contre, Monsieur cyclamen est susceptible et n’aime pas qu’on l’oublie. Vous ne pourrez donc pas vous permettre un tel écart trop souvent.

Faire refleurir votre cyclamen en pot

Après la période de floraison, au printemps, votre cyclamen s’endort jusqu’à la prochaine saison. Ses feuilles sont défraîchies et flétries et il a perdu presque toutes ses fleurs. Vous pourriez le croire mort mais il n’en est rien. Il est tout simplement entré en dormance. Il se prépare à fleurir de plus belle dès l’automne prochain, à condition toutefois de lui porter quelque attention. Commencez par installer votre cyclamen dans un endroit sombre et frais, comme le sous-sol, le garage, la cave ou même l’abri de jardin. Pendant les deux ou trois mois que dure cette période, laissez la terre sécher entre deux arrosages, pour limiter l’apport en eau. Arrosez le moins possible. Dès septembre, vous aurez la joie de voir votre cyclamen reprendre de la vigueur, prêt pour une nouvelle floraison.

Le cyclamen de jardin : plus rustique     

Les cyclamens de jardin sont des variétés plus résistantes, qui supportent mieux les basses températures hivernales.

Quelle espèce de cyclamen d’extérieur choisir ?

Le cyclamen Coum, par exemple, résiste à des températures de moins 20 degrés et vous gâte de ses majestueuses fleurs rouges, blanches ou roses dès le mois de décembre, et ce jusqu’au printemps. Pour parfumer votre jardin, le cyclamen d’Europe est tout désigné. Il fleurit en même temps que le cyclamen de Naples, mais vous gratifie de son inimitable effluve. Si vous préférez les cyclamens blancs, ou si vous souhaitez des fleurs en septembre octobre, il vous faudra plutôt opter pour un cyclamen de Naples, dont les fleurs arrivent avant les feuilles. C’est l’espèce de cyclamen la plus cultivée.

Où installer vos cyclamens d’extérieur ?

Plantez les bulbes dans un sol bien drainé et riche en humus. Choisissez de préférence un endroit à mi-ombre. Dans le sud de la France, où les températures sont plus clémentes, les cyclamens sont installés en sous-bois, ou en rocaille. Ils forment alors de magnifiques tapis de fleurs et font office de couvre-sol. Les cyclamens d’extérieurs entrent également dans la composition de massifs.

Le cyclamen : une fleur très appréciée

Le langage du cyclamen

Les fleurs ont leur langage et leur signification. Le cyclamen symbolise les sentiments sincères. Son tubercule résistant représente la profondeur de l’amour. Nos ancêtres voyaient l’amour maternel dans la forme du cyclamen, en particulier au moment de la formation du fruit, lorsque les pédoncules alourdis de ses fleurs se penchent avec grâce. Avec le temps, la symbolique du cyclamen s’est élargie à la durée des sentiments. À notre époque, au même titre que la rose à nos yeux, le cyclamen est LE symbole de l’amour au Japon. Il représente l’Amour absolu, puissant et sincère. Le cyclamen est pour les Japonais, la fleur sacrée de l’Amour.

Le cyclamen en bouquet

Il s’offre volontiers pour témoigner de son amour sincère et tendre pour quelqu’un. Il s’offre le plus souvent en pot, mais il est aussi très élégant en bouquets, composés de variétés à grandes fleurs. Quelques mini-bouquets de petits cyclamens répartis sur une table de fête sont également du plus bel effet. Leurs pétales délicats et leurs couleurs chatoyantes, rose pâle ou rouge vif, selon l’ambiance souhaitée, rehaussent une jolie nappe blanche et donnent un petit côté sophistiqué à votre déco de table. Les cyclamens se conservent une quinzaine de jours en vase. L’eau doit être claire et changée régulièrement. N’y ajoutez aucun additif et coupez la tige de deux centimètres tous les trois ou quatre jours.

Le cyclamen, ou plutôt devrions-nous dire les cyclamens, ont la réputation d’être difficiles à cultiver. À la lumière de notre article, il s’avère que le cyclamen n’est pas aussi fragile qu’il en a l’air. Nous constatons surtout que le cyclamen d’intérieur est un peu plus capricieux que le cyclamen de nos jardins. Il a besoin principalement d’eau et d’attention. Rien de bien compliqué, donc. Quant au cyclamen d’extérieur, il pousse à l’état sauvage dans les régions montagneuses de certains pays du pourtour méditerranéen, où les nuits sont fraîches. Dans votre jardin, si son environnement lui convient, il se naturalise et revient chaque année, fidèle au rendez-vous. Méfiez-vous toutefois de la toxicité du cyclamen. La cyclamine contenue essentiellement dans son tubercule est un poison comparable au curare. Son absorption peut causer des nausées, des vomissements et dans certains cas une paralysie musculaire. Évitez donc de laisser vos cyclamens d’intérieur à la portée des enfants et des animaux domestiques.

Lire aussi : Comment conserver l’achillée millefeuille ?

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail