comment faire du purin d'ortie

 

Le purin d’ortie est de plus en plus utilisé pour entretenir un jardin et notamment lutter contre les pucerons. Cette plante présente en effet, de multiples vertus. On trouve du purin d’ortie prêt à l’usage dans les jardineries, mais il est aussi possible de le concocter soi-même. Qu’est-ce que le purin d’ortie exactement et à quoi sert-il ? On vous explique !

Qu’est-ce que le purin d’ortie ?

Le purin d’ortie est un excellent engrais 100 % naturel, tout comme le purin de consoude. Cette préparation à base de plantes fermentées dans de l’eau présente des qualités essentielles pour favoriser la croissance des végétaux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il s’agit du fertilisant le plus connu des jardiniers amateurs. Sa forte teneur en azote en fait un engrais particulièrement intéressant en termes de nutriments indispensables pour le bon développement des plantes. Egalement riche en potassium, il favorise un meilleur développement des fruits et des tubercules.

Mais son grand avantage : le purin d’ortie permet en plus, de repousser les parasites comme les pucerons, les psylles ou les acariens, qui viennent abîmer les cultures. Ceci concerne le potager, mais aussi les plantes de jardin. L’utilisation de ce mélange naturel permet ainsi de ne pas utiliser ou de limiter les produits chimiques, grâce à son pouvoir répulsif contre les insectes. Outre le jardinage écologique, il permet en plus de faire des économies…

Comment utiliser le purin d’ortie ?

Le purin d’ortie intervient dans le cadre d’un traitement préventif et non curatif. Il assure en effet, le renforcement des défenses des plantes, contre les maladies et les ravageurs. Il aiderait à prévenir notamment le mildiou de la tomate : une maladie très fréquente causée par un champignon, dès qu’il y a trop d’humidité dans l’air et qui se manifeste par un pourrissement des feuilles, ainsi que des tiges et des fruits. D’autre part, le purin d’ortie contient énormément de fer, permettant de lutter contre les signes de chlorose ferrique (jaunissement des feuilles).

S’il est utilisé comme engrais vert, le purin d’ortie est versé directement dans la terre. Un arrosage tous les 15 jours avec ce fertilisant naturel est suffisant. En outre, combiner le purin d’ortie et celui de consoude permet d’avoir de meilleurs effets encore, sur la floraison et la fructification, notamment grâce à la teneur en phosphore de la consoude.

Lorsque le purin d’ortie est utilisé en tant que répulsif, il doit être appliqué sur les plantes avec un pulvérisateur.

Comment faire du purin d’ortie ?

Cet engrais et répulsif naturel contre les pucerons est très facile à réaliser soi-même. Toutefois, plusieurs étapes sont nécessaires afin de préparer du purin d’ortie comme il se doit :

  • Arracher les orties à la main (en les prenant sous les feuilles pour éviter les fameuses piqûres d’ortie ou alors avec un gant) : au mois d’avril c’est idéal, c’est-à-dire avant la floraison. Par ailleurs, l’arrachage peut aussi se faire avec une tondeuse pour les grandes quantités.
  • Hacher les orties avec un couteau ou un sécateur, pour accélérer ensuite la fermentation et favoriser une bonne filtration
  • Mettre les plantes dans un seau et le couvrir pour faire monter la température.
  • Mélanger les orties avec de l’eau en veillant à respecter les doses :
  • 1 kg d’orties pour 10L d’eau (de pluie de préférence et non calcaire) si le purin est utilisé comme engrais
  • 1 kg d’orties pour 20L d’eau s’il est utilisé comme répulsif.
  • Laisser macérer 1 à 2 semaines pour en faire un fertilisant et seulement 12 heures à 3 jours pour l’utiliser comme insecticide et insectifuge (pour repousser les insectes)
  • Remuer quotidiennement le mélange avec un bâton ou autre, pour une fermentation homogène.
  • Filtrer le mélange à l’aide d’une passoire pour se débarrasser des résidus d’ortie, que vous pourrez ajouter par ailleurs au compost.
  • Stocker le purin d’ortie dans un contenant bien fermé : il est possible de le conserver ainsi plusieurs mois.
Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail