Herbe aromatique très connue, le romarin est facile à cultiver et à bouturer. Si cette plante est souvent utilisée en cuisine pour son côté aromatique ou en remède naturel grâce à ses propriétés médicinales, elle est aussi très décorative dans les rocailles. Dans cet article on vous explique quand et comment réaliser une bouture de romarin.

Quand bouturer le romarin ?

Avant de se lancer dans une bouture de romarin, il est important de se renseigner sur le meilleur moment pour réaliser cette opération. Les boutures de romarin permettent d’obtenir une réplique exacte de la plante mère et ne sont pas difficiles à réaliser, seulement il convient de prendre en compte quelques paramètres. En effet, les jeunes boutures de romarin ne supportent pas l’humidité, l’arrosage en excès et l’atmosphère confinée.   

Il est conseillé de bouturer le romarin au printemps, à la fin de la floraison, entre mars et avril. Cela permettra de prélever une jeune tige en août ou en septembre, à partir d’une pousse de l’année.

Comme bien souvent en jardinage, il est vivement recommandé de consulter le calendrier lunaire avant de réaliser une bouture. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, attendez une lune descendante pour bouturer le romarin : c’est pendant cette période que la sève descend dans les parties souterraine et permet un meilleur enracinement.

Comment réaliser une bouture de romarin ?    

Nous allons vous donner deux techniques pour faire une bouture de romarin : dans l’eau et à l’étouffé dans la terre.

Bouturer du romarin dans l’eau

Le bouturage du romarin dans l’eau se fait assez facilement. Cela se fait au printemps ou en été, à partir de nouvelles pousses fraîches et vertes. Cette technique est intéressante car elle permet de voir l’évolution des racines dans l’eau.

Pour réaliser une bouture de romarin dans l’eau, voici les différentes étapes :

  • Coupez une branche d’environ 15 cm et ôtez les feuilles les plus basses ;
  • Plongez la tige dans un verre d’eau et placez le tout dans un endroit lumineux, en veillant à changer l’eau quotidiennement pendant les 2 premières semaines ;
  • Au bout d’environ 1 mois, les racines seront suffisamment développées et vous pourrez planter les boutures dans un pot rempli d’un mélange de terreau et de sable ;
  • Pendant le premier mois, arrosez légèrement quand la terre devient sèche. Ensuite vous n’aurez plus besoin d’arroser, car le romarin se cultive dans un sol sec et pauvre.

Bouture du romarin à l’étouffé dans la terre

Le bouturage à l’étouffée est une autre option possible. Il se réalise à partir d’une tige lignifiée ou aoutée, ce qui signifie que la tige a perdu sa couleur verte pour devenir brune et qu’elle est beaucoup plus rigide.

  • Placez une couche de billes d’argile dans le fond d’un pot afin que la terre soit bien drainée et ajoutez par-dessus un substrat composé de terreau de semis et de sable ;
  • Plantez dans la terre les tiges de romarin à bouturer et arrosez ;
  • Coupez une bouteille en plastique en deux et conservez la partie avec le bouchon, que vous viendrez poser sur les plants afin de les recouvrir. Cela va former une mini serre et donc apporter des conditions optimales pour la reprise de la bouture avec de l’humidité et de la chaleur ;
  • Pendant 3 semaines, veillez à bien garder la terre humide et à aérer de temps en temps la plantation en ouvrant le bouchon de la bouteille. Vous pourrez retirer définitivement le bouchon au bout de 3 semaines ;
  • Le pot doit être placé dans un endroit lumineux, mais pas à la lumière directe, et à l’abri du vent. Au bout d’un mois vous devriez observer des nouvelles petites tiges.

Que faire après le bouturage du romarin ?

Continuez d’arroser légèrement mais fréquemment pour que la terre ne sèche pas, jusqu’à voir des signes de reprise de la végétation. Il est fortement déconseillé de laisser une coupelle d’eau sous les pots car cela pourrait faire pourrir le romarin qui n’aime pas l’excès d’eau.

Au printemps suivant, ou à l’automne si le climat est doux, vous pourrez repiquer les boutures à leur emplacement définitif : dans le jardin, dans un pot, une jardinière…

A lire : Comment bouturer un aloé vera ?

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail