Nos jardins ont-ils à craindre de nos petits compagnons et inversement ? C’est ce que nous allons voir dans cet article !

Votre chien représente-t-il une menace pour l’intégrité de votre jardin ?

bouvier bernois couché

Il est tout à fait naturel que vous puissiez craindre que votre nouveau compagnon à 4 pattes, débordant d’énergie, ne détériore votre jardin en chahutant. Cependant, en plus des sorties quotidiennes indispensables à son bien-être, votre chien a besoin de se dégourdir les pattes dans un environnement extérieur familier : votre jardin, qui sera également le terrain que votre animal défendra ! C’est pourquoi, il n’y a pas de crainte particulière à avoir, seulement quelques petites astuces à mettre en place pour que la cohabitation se passe au mieux !

Quelques astuces à appliquer

Tout d’abord, même si vous disposez d’un jardin, cela ne vous dispense en aucun cas de sortir votre chien en promenade. En effet, tout comme vous, votre chien a des besoins à combler, et un manque d’exercice peut conduire votre animal à éprouver un mal-être et un ennui profond, qui peuvent se faire ressentir sur votre jardin. Afin d’éviter qu’il n’arrache vos plantes ou ne creuse des trous, donnez à votre fidèle compagnon de quoi l’occuper jusqu’à votre retour. La friandise pour chien, en plus de lui faire plaisir, de jouer un rôle primordial dans son éducation et son hygiène bucco-dentaire, représente également une solution efficace pour le dissuader d’aller faire des bêtises.

Votre animal a par ailleurs tendance à faire ses besoins et à marquer son territoire un peu partout dans votre jardin. Ce qui peut éventuellement nuire à vos récoltes si vous cultivez des plantes consommables. Il est dans ce cas-là intéressant de séparer votre potager et l’espace sur lequel vous autorisez votre chien à circuler librement, par le biais d’une clôture.

Lutter contre les nuisibles qui peuplent votre jardin

Un chat coincé dans une cabane d'oiseaux

La plupart du temps, on ne pense qu’aux dégâts que notre chien pourrait faire subir à notre jardin, mais trop peu aux indésirables qui y vivent et qui constituent une menace potentiellement plus grave pour notre animal. Pour ce faire, il est recommandé de se tourner vers des solutions de protection longue durée contre les tiques, les puces ou les larves qui peuvent être des vecteurs de transmission de la leishmaniose à votre chien. Pour repousser ces maladies ambulantes, le collier Seresto se montre particulièrement efficace. Ce dernier agit en répandant un sébum qui neutralise les indésirables et stoppe ainsi leur développement, ainsi que leur propagation. Le principe actif démontre une efficacité de 8 mois.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail