Comment entretenir une forêt privée pour la valoriser ? Différentes solutions s’offrent aux propriétaires forestiers pour gérer leur parcelle boisée de façon durable, à commencer par des travaux de sylviculture et la commercialisation du bois à vendre. Il peut s’agir aussi de préserver au maximum l’aspect sauvage d’une forêt et de l’ouvrir aux autres en exploitant un site de loisirs par exemple…

entretenir une foret

Entretenir une forêt : les travaux de sylviculture dans le respect de la biodiversité

Vous souhaitez profiter des ressources de votre forêt en vous lançant dans la vente de bois sur pied ? Ou la vente de bois déjà coupé ?
Vous pouvez tout à fait réaliser des travaux de sylviculture. Au contraire, cela peut participer à une gestion durable de votre forêt, dans le respect de la biodiversité. La forêt privée en France, représente 11 hectares sur 16 hectares de forêt au total. Il est donc important de veiller à une bonne gestion de ces territoires. Ceci, en reboisant les sites avec des essences correspondant aux besoins de la faune et adaptées au territoire, en retirant les arbres morts, en maintenant la fertilité des sols, etc.

gérer une foret

Pour élaborer un plan de gestion durable, vous pouvez vous tourner vers une coopération forestière ou le Centre Régional de Propriété Forestière (CRPF). Ce document est essentiel et surtout obligatoire pour les propriétaires d’une surface de plus de 25 ha. Il permet de définir les modalités d’entretien, comme un tableau de bord, en prévoyant un planning d’actions. Il offre un cadre pour le bon entretien d’une forêt.
La production du bois fait partie intégrante d’un plan de gestion durable, grâce aux travaux de valorisation de la végétation et cela participe au développant la filière bois de votre région (scieries, etc.).

Gérer sa forêt pour l’ouvrir aux visiteurs

De plus en plus, les Français ont besoin le temps d’un week-end, d’aller se ressourcer dans la nature. Or, vous pouvez aussi entretenir une forêt dans le but de l’ouvrir aux visiteurs. Dans ce cas, la conservation d’une forêt d’aspect plus « sauvage » sera privilégiée. Vous pouvez dans ce cas, matérialiser des chemins de randonnée, baliser les essences d’arbres pour sensibiliser les promeneurs à la biodiversité…
Vous pouvez aussi intégrer des parcours VTT et vous rapprocher des pouvoirs publics locaux pour bénéficier d’un partenariat concernant l’entretien de la forêt. Vous pouvez aussi imaginer d’autres aménagements spécifiques et générer des ressources via l’exploitation du site : terrains de cross-country, parcours d’aventure…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail