Lorsque bégonias tubéreux, cannas, dahlias, glaïeuls, colchiques et autres tubéreuses ont jeté leurs feux, deux solutions s’offrent à vous : les laisser en place ou les arracher. Dans le premier cas, sauf si vous êtes dans une région bulbes d'ététempérée aux hivers doux, ils risquent fort de geler et de disparaître à jamais. Mieux vaut donc choisir la deuxième possibilité. Mais, avant de les retirer de la terre, laissez-les encore quelques jours dans le massif ou dans la jardinière, jusqu’à ce que le feuillage soit devenu complètement sec. Sinon, le bulbe ou le rhizome risque de se vider et vous n’obtiendrez rien l’année suivante. Il doit reconstituer ses réserves. Si vous devez les arracher parce que vous souhaitez les remplacer rapidement par des bisannuelles, ne coupez pas les feuilles. Rentrez-les dans une cave ou un grenier et laissez sécher lentement. Lorsque tout est sec, supprimez le feuillage. Conservez ensuite vos tubercules dans des sacs ajourés, en n’oubliant pas de noter dessus le nom de la plante, la variété, sa couleur, enfin tout renseignement qui vous permettra de recomposer de jolis massifs l’année prochaine. Rangez le tout dans un local sec et aéré, à l’abri des gelées.

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail